L'histoire du terrorisme

Ce cycle de trois conférences portera sur le terrorisme, depuis son émergence en tant que phénomène politique, jusqu'à ses manifestations les plus récentes. A travers une démarche à la fois chronologique et thématique, qui nous emmènera de la fin du XIXème siècle à nos jours, nous tenterons de comprendre la nature de ce phénomène complexe et protéiforme, ainsi que ses évolutions actuelles.

La première séance portera sur le terrorisme fin de siècle et la grande période anarchiste. La seconde séance interrogera le terrorisme au prisme des guerres et reviendra sur la notion de terreur d'Etat, enfin, la troisième séance tentera d'analyser l'émergence du terrorisme contemporain dans ses divers avatars régionaux.

Les dates à retenir :

1864 : Création de l'Association internationale des travailleurs.

1881 : Assassinat du tsar Alexandre II qui servira de source d’inspiration aux anarchistes de l’Europe entière.

1892-1894 : Série d’attentats anarchistes à Paris. Le président de la République Sadi Carnot est assassiné le 24 juin 1894.

1901 : Assassinat du président des Etats-Unis William McKinley par un anarchiste.

1914 : L’attentat contre l’archiduc François-Ferdinand d’Autriche précipite l’Europe dans la Première Guerre mondiale.

1932 :  Assassinat du président de la République Paul Doumer par l’anarchiste russe Gorguloff.

1937 : La Société des Nations définit les actes terroristes comme des « faits criminels dirigés contre un État et dont les fins ou la nature consistent à provoquer la terreur à l’encontre de personnes déterminées, de groupes de personnes ou du public ».

1946 : Une attaque à la bombe a été menée par l'organisation extrémiste juive Irgoun contre l’hôtel King David à Jérusalem, quartier général des services administratifs et de renseignement britannique, fait 91 morts.

1954-1962 : Durant la guerre d’Algérie, le Front de libération nationale (FLN) puis l’Organisation de l’armée secrète (OAS, favorable à l’Algérie française) sont responsables de sabotages, d’attentats et d’assassinats qui font des milliers de victimes.

1959 : Naissance du mouvement basque ETA (Euskadi Ta Askatasuna).

1968 : Un appareil de la compagnie El-Al est capturé en vol par un commando palestinien. Entre 1968 et 1971, plus de 110 détournements d’avion sont revendiqués par le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

1969 : Massacre de Piazza Fontana à Milan, accompli par des terroristes d’extrême droite italiens.

Années 1970 : Succession d’attentats et d’enlèvements perpétrés par de groupes d’extrême gauche, tels les Brigades rouges en Italie et la Fraction Armée Rouge en Allemagne.

1972 : L’Armée rouge japonaise, proche du FPLP tire sur la foule dans l’aéroport de Tel-Aviv, tuant 26 personnes. La même année, des athlètes israéliens sont pris en otage et exécutés par des terroristes palestiniens du groupe Septembre Noir lors des Jeux olympiques de Munich.

1975 :  Un commando dirigé par le terroriste vénézuélien propalestinien Ilich Ramírez Sánchez (Carlos) prend en otage 11 ministres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

1978 : Séquestration, suivie de l’assassinat, du président de la Démocratie chrétienne et ancien président du Conseil italien Aldo Moro par les Brigades rouges.

1979 : Quelques mois après la proclamation de la République islamique d’Iran, 52 diplomates américains sont séquestrés à l’ambassade des États-Unis à Téhéran pendant 444 jours.

1980 : L'explosion d'une bombe dans la salle d'attente d'une gare de Bologne, en Italie, fait plus de 80 morts. L'acte est attribué à un groupe néofasciste. Année la plus sanglante depuis la fondation de l’ETA : 118 personnes sont assassinées par l’organisation indépendantiste pour cette seule année.

1981 : Assassinat du président égyptien Anouar el-Sadate des membres de l'organisation du Jihad islamique égyptien.

1982 : à Beyrouth, des attentats contre des diplomates et des militaires américains et français font 299 morts.

1988 : Création l’al-Qaïda par Abdallah Azzam, Oussama ben Laden, Ayman al-Zaouahiri et Mohammed Atef

1994-1995 : une vague d’attentats attribués au Groupe islamiste Armé (GIA) algérien, frappe des français en Algérie mais également dans l’hexagone.

Assassinat du Premier ministre israélien Yitzhak Rabin par un étudiant israélien d’extrême droite.

2001 : Attentats du 11 septembre à New-York et à Washington., revendiqués par al-Qaïda.

2006 : Al-Qaïda en Irak, avec d’autres groupes djihadistes, proclame l'État islamique dans le pays.

2011 : Attentat à l’aéroport Domodedovo de Moscou, revendiqué par un groupe islamiste tchétchène.

2012 : l’Irak est frappé par une série d’attentats extrêmement meurtriers commis par des membres de l’Etat Islamique.

En France, une série de fusillades perpétré par le terroriste islamiste Mohammed Merah au nom d'Al-Qaïda tue 7 personnes.

2014 : Proclamation du califat dans les territoires sous le contrôle de l’État Islamique sous la direction d’Abou Bakr al-Baghdadi. Multiplication des actes terroristes perpétrés ou revendiqués par l’organisation. Au Nigeria, les enlèvements et les attentats opérés par le groupe islamiste Boko Haram, affilié à l’État Islamique, se succèdent.

2015 : La France est meurtrie par plusieurs actes terroristes de matrice islamiste, les principaux étant l’attentat perpétrée contre le journal satirique Charlie Hebdo et les attaques du 13 novembre 2015 à Paris. D’autres pays européens, notamment l’Angleterre, l’Allemagne l’Espagne et la Belgique, subissent des actes revendiqués par des groupes islamistes. 

3ème partie en replay

1ère partie en replay

2ème partie en replay

Votre conférencier

Gilles Ferragu est maître de conférences en Histoire contemporaine (Nanterre).

À lire pour aller plus loin :


Essais :

Gilles Ferragu, Histoire du terrorisme, Éditions Perrin, 2014.

Gérard Chaliand, Arnaud Blin, Histoire du Terrorisme : De l'Antiquité à Daech, Fayard, 2015

Luigi Bonanate, Le terrorisme international, Casterman, 2007


Romans, récits, témoignages :

Emma Goldmann, Vivre ma vie, L'Echappée, 2018.

Leonardo Sciscia, L'affaire Moro, Grasset, 2018.