Strasbourg et l'Oberrhein au temps de Gutenberg : les visioconférences

Les visioconférences

Storia Mundi vous propose une série de visioconférences pour éclairer les incroyables bouleversements que connut la région et le continent entre 1450 et 1550.


DISPONIBLE EN REPLAY

La peinture de la Renaissance rhénane : entre l'Italie et les Flandres, histoire d'une Renaissance oubliée

À la fin du Moyen Age, le Rhin supérieur offre un terrain propice aux échanges culturels. L’Europe du Nord connait de profonds changements entre 1450 et 1600 dans le domaine artistique et voit se développer ce que l’on a décrit comme la Renaissance du Nord. 

De Matthias Grünewald à Hans Baldung Grien, en passant par Albrecht Dürer, les artistes replacent l’Homme au centre de leurs préoccupations en lien avec la culture humaniste de l'époque.


Votre conférencière :

Anne Vuillemard-Jenn est docteur en histoire de l’art, enseignante et chercheur indépendant. Membre du Groupe de Recherches sur la Peinture Murale, elle poursuit des recherches sur la polychromie architecturale et la peinture monumentale.


Inscriptions et détails par ici.


DISPONIBLE EN REPLAY

Les Fugger, symboles du capitalisme rhénan (1450-1550)

Cette conférence se propose d’étudier les Fugger à la fois comme représentants majeurs du capitalisme rhénan tel qu’il se construit au cours des XVème et XVIème siècle et comme symboles de celui-ci voire d’une époque entière, puisque l’historiographie les a longtemps érigés comme tels. Il est vrai qu’au-delà des figures majeures de Jakob l’Ancien (1408-1469), Jakob de Riche (1459-1525) puis d’Anton (1493-1560), les Fugger apparaissent comme une large lignée, dont le positionnement social dépasse, et de beaucoup, le champ des affaires. Celui-ci est d’ailleurs, à Augsbourg et plus largement en Haute Allemagne, loin de se réduire à un seul lignage, y compris si l’on restreint la focale aux acteurs les plus considérables.


Votre conférencière :

Maitre de conférence à l’IDHES, Université Paris Nanterre, Vincent Demont est spécialiste d’histoire sociale et économique de l'Europe du Nord-Ouest au XVIIème-XVIIIème siècles (réseaux marchands, mondes industriels), et d’histoire du Saint-Empire du XVIème au XVIIème siècle.


Inscriptions et détails par ici.


DISPONIBLE EN REPLAY

Le maître-autel de la cathédrale de Fribourg, chef-d'œuvre de Hans Baldung Grien

Hans Baldung Grien est l’un des grands artistes de la Renaissance allemande. En 1512, il est invité à réaliser un grand retable pour la cathédrale de Fribourg-en-Brisgau. Alors que Grünewald peint au même moment son célèbre retable aujourd’hui conservé au musée Unterlinden, Baldung Grien travaille à l’un de ses plus importants chefs-d’œuvre, toujours in situ. Il s’agit d’un imposant retable à transformation, composé entre autres d’un Couronnement de la Vierge et, au revers, d’une saisissante Crucifixion.


Votre conférencière :

Docteur en histoire de l’art, Catherine Jordy enseigne à l’Université de Strasbourg l’histoire de l’art et à l'antenne américaine locale de l'Université de Syracuse l'histoire du cinéma. Elle a publié L’Alsace vue par les peintres, Strasbourg intime et le Guide du promeneur de Strasbourg.


Inscriptions et détails par ici.


DISPONIBLE EN REPLAY

Martin Luther et les débuts de la Réformation (1483-1525)

Comment, en quelques années (de 1517 à 1520/1521), le fils d’un petit propriétaire minier, professeur dans la jeune Université de Wittenberg, en Thuringe, est-il devenu une véritable figure médiatique ? Pourquoi celui qui, en 1505, avait interrompu ses études de droit pour entrer au couvent et faire son salut a-t-il ébranlé la chrétienté occidentale quinze ans plus tard ?

C’est la destinée paradoxale de Martin Luther jusqu’à la guerre des Paysans (1525) incluse que voudrait exposer la présente conférence.


Votre conférencier :

Matthieu Arnold, correspondant de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, est professeur d'histoire du christianisme moderne et contemporain à la Faculté de théologie protestante de l'Université de Strasbourg.


Inscriptions et détails par ici.

DISPONIBLE EN REPLAY

Le Rhin supérieur au temps de Gutenberg

1439 : L’architecte Jean Hultz achève la flèche de la cathédrale de Strasbourg. Un gratte-ciel de 140 mètres pour la 8ème merveille du monde. A une porté d’arbalète, au tribunal de la ville, Gutenberg dissimule ses activités sous les mots Aventur und Kunst, qu’on peut traduire par « une invention prodigieuse » ou « un investissement d’avenir ». Le « grand atelier » du quattrocento ne se trouve pas seulement en Italie : la vallée du Rhin y a sa part. Si le livre imprimé nait ici, entre Bâle et Mayence, dans ce pays de ports et de ponts situé au cœur de l’Europe, c’est parce qu’on y est plus près d’ailleurs, à la croisée des chemins et des idées.


Votre conférencier :

Spécialisé dans l'histoire médiévale, plus précisément dans celle du Bas Moyen Âge et ses prolongements, Georges Bischoff est également reconnu pour ses travaux sur l'histoire de l'Alsace.


Inscriptions et détails par ici.

DISPONIBLE EN REPLAY

L’influence de la Réforme sur le décor peint des églises d’Alsace

En 1830, alors que l'intérêt pour la polychromie médiévale se faisait jour, Ludovic Vitet, premier inspecteur général des Monuments historiques présentait la Réforme comme l'une des causes de la disparition de la couleur dans les édifices : «Il s'est trouvé qu'à la fin du XVIème siècle, grâce au protestantisme, au pédantisme, et à bien d'autres causes, notre imagination devenant chaque jour moins vive, moins naturelle, plus terne pour ainsi dire, on se mit à blanchir ces belles églises peintes, on prit goût aux murailles et aux boiseries toutes nues, et si l'on peignit encore quelques décorations intérieures, ce ne fut plus, pour ainsi dire, qu'en miniature».


Votre conférencière:

Anne Vuillemard-Jenn est docteur en histoire de l’art, enseignante et chercheur indépendant. Membre du Groupe de Recherches sur la Peinture Murale, elle poursuit des recherches sur la polychromie architecturale et la peinture monumentale.


Inscriptions et détails par ici.

Bâle au temps du Concile : un laboratoire de l’Europe nouvelle

Le Concile œcuménique de Bâle (1431-1448) est le berceau de l’Europe moderne. Jamais celle-ci n’avait connu un tel rassemblement de têtes pensantes pendant une aussi longue durée. Les pères conciliaires proclament la libertas dicendi, la liberté de débattre sans entraves, y compris avec les hérétiques de Bohême, déposent le pape Eugène IV pour le remplacer par Félix V, l’ancien duc de Savoie Amédée VIII, et entament le chantier de la réforme de l’Eglise. Ce « congrès européen » dépasse largement le domaine religieux. C’est une pépinière de l’humanisme en même temps qu’une « foire aux livres » sans précédent. 


Votre conférencier :

Spécialisé dans l'histoire médiévale, plus précisément dans celle du Bas Moyen Âge et ses prolongements, Georges Bischoff est également reconnu pour ses travaux sur l'histoire de l'Alsace.


Inscriptions et détails par ici.

La Bibliothèque Humaniste de Sélestat, la mémoire du monde

La bibliothèque de travail du savant Beatus Rhenanus (1485-1547) est au cœur des collections les plus précieuses de la Bibliothèque Humaniste. Beat Bild, qui latinisa son nom au cours de ses études, est un personnage représentatif de ces savants de la Renaissance, qui vit apparaître la figure de l’intellectuel moderne dans un contexte marqué par l’émergence de la République des lettres. Ces grands esprits, animés par un ardent amour pour le beau latin, surent collecter les textes antiques transmis par les manuscrits médiévaux pour les corriger et les faire à imprimer, ce qui permit de les diffuser et d’en prolonger la conservation.


Votre conférencier :

Laurent Naas est bibliothécaire territorial principal, responsable scientifique de la Bibliothèque Humaniste de Sélestat. Ses travaux récents l’amènent à s’intéresser au mécanisme de patrimonialisation des fonds de l’actuelle Bibliothèque Humaniste, ainsi qu’à divers sujets comme la diffusion des œuvres du chancelier Gerson avec l’aide des humanistes sélestadiens.


Inscriptions et détails par ici.

"Invention" et révolution de l'imprimé et humanisme rhénan (mi-XVème – mi-XVIème siècle)

Le nom de Gutenberg (1394/1400-1468) demeure intimement associé à la « révolution de l’imprimé ». Elle débute à Mayence, sa ville natale, au milieu du XVème siècle. Mais elle met en œuvre diverses innovations techniques préalablement mises au point au cours d’un long séjour à Strasbourg. Encore proche à ses débuts du livre manuscrit, tant en ce qui concerne la présentation des textes qu’en ce qui touche à leur contenu et au public visé, le livre imprimé ne cesse d’évoluer au tournant des XVème et XVIème siècles.


Votre conférencier :

Professeur émérite à l’université de Tours, Gérald Chaix a consacré ses recherches, ses publications et son enseignement au « temps des Réformes » en Europe (1400-1600), à l’histoire du Saint Empire à l’époque moderne, et au monde de l’imprimé à la Renaissance. Il prépare un livre sur l’histoire des chartreux.


Inscriptions et détails par ici.

Le retable d'Issenheim de Grünewald, en partenariat avec le Musée Unterlinden

« Là, dans l’ancien couvent des Unterlinden, il surgit dès qu’on entre, farouche, et il vous abasourdit aussitôt avec l’effroyable cauchemar d’un calvaire (…) avec ses buccins de couleurs et ses cris tragiques, avec ses violences d’apothéoses et ses frénésies de charniers, il vous accapare et vous subjugue (…) ». À l’instar du romancier Joris-Karl Huysmans qui évoque sa rencontre avec l’œuvre dans Trois églises et trois primitifs, publié en 1908, le Retable d’Issenheim fascine et suscite l’admiration de ceux qui le contemplent. Véritable trésor de la collection du Musée Unterlinden, le Retable d’Issenheim est l’une des œuvres les plus admirées du musée. Sa récente restauration aura duré 4 ans et s’est achevée en 2022.


Votre conférencière:

Ancienne cheffe du service Conservation et conservatrice chargée des collections médiévales du musée Dobrée à Nantes, Camille Broucke est directrice du musée Unterlinden de Colmar depuis 2018.


Inscriptions et détails par ici.

D'autres visioconférences sont à venir. 

Découvrez également le programme des conférences en salle et des visites

Pour plus d'informations, contactez-nous à info@storiamundi.com

Un événement en partenariat avec